Neom : la ville futuriste d’Arabie Saoudite

Share
04/08/2022
Immobilier d'habitation
Projet The line, de la ville futuriste Neom en Arabie Saoudite

C’est un projet qualifié de pharaonique, futuriste ou encore faramineux par le monde entier. En effet, Mohammed Ben Salmane, prince héritier d’Arabie Saoudite, a dévoilé le 25 juillet dernier les plans du projet de la ville de Neom.

Qu’est-ce-que Neom, la ville futuriste d’Arabie Saoudite ? 

Il faut savoir que c’est en 2017 que le projet Neom est annoncé pour la première fois dans le cadre du projet vision 2030. En effet, ce dernier a pour objectif de diversifier différents secteurs économiques d’Arabie Saoudite. On y retrouve les secteurs de l’immobilier, la finance et le tourisme. À ce moment-là, le prince héritier présentait Neom comme une sorte de « Silicone Valley » avec une superficie de plus de 25 000 km2. La mégalopole futuriste serait presque aussi grande que la Belgique et ferait trois fois la taille de Chypre. Par la suite, concernant la population, le prince héritier prévoit d’agrandir la population jusqu’à 50 voire 60 millions d’habitants en 2030.

La mégalopole sera construite sur la Mer rouge. Selon Mohammed Ben Salmane (MBS), la ville s’étendrait sur 170km et d’une largeur de 200m. Il faut savoir que Neom sera composé de plusieurs villes ; Oxagon et Trojena. En effet, Oxagon serait une immense structure flottante sur l’eau. Quant à Trojena, la ville abriterait un gigantesque complexe immobilier à plus de 2000m d’altitude. Neom, la ville futuriste d’Arabie Saoudite, prévoit d’accueillir jusqu’à 100 millions d’habitants d’ici 2045.

 

Le projet phare de Neom : « The Line »

« The Line » est le plus gros projet de Neom. En effet, la ville sera structurée par 2 gigantesques gratte-ciel d’une hauteur de 500m, face à face formant une ligne. La façade extérieure des gratte-ciel sera équipée de miroirs, ce qui donnera un effet unique et jamais vu à la ville. « The Line » se fondra totalement dans la nature. Toujours selon MBS, elle abritera 1,2 million d’habitants d’ici 2030 et 9 millions d’habitants en 2045.

Ce projet pharaonique sera le centre ville de Neom. À l’intérieur de « The Line » on retrouvera écoles, maisons, parcs, etc. L’objectif est que tout soit accessible très rapidement que ce soit à pied où bien en transport. Les habitants auront accès à des facilités telles que des pistes de ski en plein air mais également une ligne de train à grande vitesse. Il faut savoir que cette dernière permettra de faire un trajet de bout en bout de la ville en seulement 20 minutes.

 

Neom, un projet écologique ? 

La question écologique est au centre des interrogations autour de ce projet. Il faut savoir que l’Arabie Saoudite est un des pays les plus pollueurs au monde. En octobre dernier, le pays se serait engagé à atteindre la neutralité carbone en 2060.

Par conséquent, MBS n’a pas hésité à mettre l’accent sur l’aspect écologique de son projet. La ville de Neom, sera une zone alimentée à 100% d’énergie renouvelable. Selon un membre du cabinet de conseil Verisk Maplecroft, la mégalopole est idéalement placée pour pouvoir bénéficier de l’énergie solaire et éolienne. Le prince héritier Neom sera alimentée par un « microclimat tempéré toute l’année avec une ventilation naturelle ».

Cependant, la faisabilité du projet sur le plan écologique n’est pas encore tout à fait clair. En effet, étant donné l’ampleur et le coût faramineux du projet vient perturber sa projection.

Le financement de la future ville saoudienne 

Mohammed Ben Salmane a annoncé que le coût de la première phase de construction de Neom s’élèverait à près de 300 milliards de dollars. Il faut savoir que cette première phase de construction devrait durer jusqu’à 2030. Au delà de tout ça, le projet global serait estimé à 492 milliards d’euros.

Le projet sera financé d’une part par le fonds souverain d’Arabie Saoudite, il en couvrira la moitié. Outre, les subventions gouvernementales, le reste des fonds devraient venir du secteur privé. À savoir qu’il y aura également l’entrée en bourse du projet Neom qui participera à son financement dès 2024.

 

Si cet article vous a plu, retrouvez d’autres articles de notre blog juste ici :

L’immobilier virtuel : nouvelle tendance immobilière ?

Telescop : comment envoyer du courrier à plusieurs propriétaires ?

Comment gérer sa prospection en été ?