Immobilier d’habitation : les étudiants et les logements

Share
23/06/2021
Prospection immobilière

 

La crise sanitaire n’a pas aidé les étudiants qui ont du mal à payer leur loyer. Ces derniers se voient faire des concessions afin de réussir à gérer leur budget. 8 sur 10 étudiants font des sacrifices pour y parvenir avec 500 euros de prévision pour le logement.

Le budget des étudiants pour leur loyer

Avant la crise sanitaire, beaucoup d’étudiants avaient un emploi étudiant afin d’avoir une aide supplémentaire pour payer leur loyer et pour vivre. Malheureusement, cette aide s’est volatilisée avec le COVID19 et les étudiants ont des difficultés à boucler les fins de mois.
La précarisation des étudiants s’est accélérée depuis l’année dernière. En moyenne, ils sont prêts à débourser 497 euros de leur budget pour leur loyer, cependant ce montant est inférieur au prix du marché.

Le budget des studios et des colocs varient selon les régions

Bien entendu, le budget varie selon les régions et s’adapte à la ville. Il est plus élevé en Ile de France, en moyenne, le loyer d’un studio vide est de 715 euros mensuels. Les colocations sont aussi bien au-dessus du budget des étudiants (659 euros par mois).
Concernant le reste de la France, les prix varient entre 401 et 493 mensuels pour le même type de bien. Pour les colocations, les prix sont encore plus bas, entre 374 et 323 euros.

Les étudiants font des concessions pour payer leur loyer à la fin du mois

82% des étudiants font des sacrifices pour y parvenir. Le COVID19 n’a pas aidé les étudiants dans leur précarité. En effet, ils n’ont pas pu s’aider d’un emploi étudiant durant cette période. Ils ont donc fait des sacrifices sur la nourriture, la santé pour réussir à payer leur loyer.
Les étudiants utilisent plusieurs sources de financement comme l’aide d’un proche, les APL, ou un travail étudiant.