10 nouveaux éléments clés du marché

Share
11/06/2021
Prospection immobilière

 

Dans cet article, nous allons mettre en avant les 10 nouveaux éléments clés du marché immobilier : le digital, les nouvelles attentes en termes de logements, l’essor des villes moyennes, les nouvelles recommandations d’octroi des prêts….

1.Le digital devient indispensable

La crise sanitaire a provoqué des mutations profondes du secteur immobilier, notamment dans le digital. La dématérialisation des documents immobiliers, les actes notariés est nécessaire. Un décret, en avril 2020, a autorisé la signature électronique à distance qui permet d’accélérer les processus durant une période où le marché est à l’arrêt. Toutes les parties doivent adapter son utilisation au numérique, par exemple, les visites virtuelles, les recherches de biens immobiliers, les assemblées générales de copropriété en ligne… Le digital est indispensable de la recherche immobilière en passant par les enjeux de la transition énergétique!

2.Le marché de l’ancien tient le coup

Le Covid19 a marqué l’année 2020 et aura touché beaucoup de secteurs mais l’immobilier de l’ancien est épargné selon les chiffres du premier trimestre 2021. Tous les acteurs et professionnels de l’immobilier constatent que le marché tient bon. Le volume de ventes des appartements anciens et des maisons anciennes suit un rythme élevé dans un contexte de crise sanitaire.
Pour un budget de 300 000 euros, dans l’ancien, on peut avoir un studio à paris dans le 15ème arrondissement, un 3 pièces à Bordeaux et un 4 pièces à Montpellier. 

3.Nouvelles attentes en termes de logements

Les tendances ont été bousculées suite au premier confinement, les individus cherchent désormais un biens immobiliers avec de l’espace, de la nature, une meilleure qualité de vie. Ils sont même prêts à quitter les métropoles pour avoir un jardin, des espaces extérieurs ou encore une terrasse. Cependant, la mobilité n’est pas assurée, car il est difficile de changer de lieu de vie, d’emploi… Le processus de décision peut être long mais le télétravail a accéléré ces attentes!

4.L’essor des villes moyennes

Les villes moyennes attirent de plus en plus grâce à la qualité de vie, au télétravail, le temps de transport, un pouvoir d’achat plus élevé… Elles sont perçues comme plus dynamiques qu’il y a 10 ans, les français considèrent les villes moyennes comme des villes charnières (avec de meilleurs commerces, plus innovantes, une meilleure offre de services publics, des logements de qualité…).

5. Les recommandations d’octroi des prêts assouplies

Les nouvelles conditions d’octroi des prêts permettent à un plus grand nombre de soutenir le marché et d’accéder à la propriété. Les mesures les plus restrictives ont été assouplies, en décembre 2020 par les autorités du Haut Conseil à la stabilité financière. L’accès au crédit est facilité pour les ménages les plus modestes (la durée des crédits peut aller jusqu’à 27 ans au lieu de 25 ans, et la part des mensualités d’emprunt passe à 35% des revenus au lieu de 33%).

6. Les taux d’intérêt deviennent intéressants

En février 2021, les taux d’intérêt se fixent autour de 1,14% en moyenne. Ils sont bas depuis un an. C’est le moment pour tous les ménages qui souhaitent investir dans la pierre.

7. Les prix à Paris subissent une légère baisse

La baisse des prix reste très minime mais c’est une première depuis longtemps. Les prix de la capitale reculent doucement. Depuis 5 ans, les prix augmentent entre 5 à 8% par an. Sur 3 mois, on constate une baisse légère de -0,5% à 0,7%.
Cependant, le prix du mètre carré en avril 2021 reste à 10 600 euros.

8. La politique du logement : les nouveautés

Le calcul des aides de l’APL, prend en compte dans son calcul de nouveaux indicateurs : les revenus perçus au cours des 12 derniers mois avec une réactualisation tous les 3 mois. Pour la location, il est maintenant obligatoire de préciser si l’offre vient d’un professionnel ou d’un particulier, dans le cas d’une location meublée touristique. Les cotisations sociales sont octroyées au statut de loueur en meublé professionnel. De plus en plus de villes encadrent leurs loyers comme Paris, Lille, Lyon, Grenoble, Montpellier, Villeurbanne, Bordeaux et la région parisienne qui a fait la demande

9. Le manque de logement neuf

On constate une pénurie du marché du neuf, beaucoup de voyants sont dans le rouge : baisse des permis de construire, pénurie d’offres et réservations en chute, recul des mises en chantier, report de projets immobiliers… Le logement neuf souffre alors que le marché de l’ancien résiste !

10. L’importance de la valeur verte pour les logements

La valeur verte prend de plus en plus d’importance dans la location et la vente de biens immobiliers. La mise en place de MaPrimeRenov’ a pour but de financer les travaux d’énergie. Les biens classés F et G qui n’auront pas été rénovés, seront interdits à la location. Le DPE va subir un ajustement le 1er juillet 2021 : le locataire ou l’acheteur pourra se retourner contre son propriétaire ou son vendeur s’il a menti sur le DPE.