L’état des lieux du marché de l’immobilier de prestige

Share
16/07/2021
Prospection immobilière

 

Le marché de l’immobilier de luxe n’a pas été impacté par le COVID19, il se porte même bien. En bord de mer, les prix augmentent et au niveau national, ils se maintiennent. La vue mer, la présence d’une piscine sur le terrain favorisent la valorisation du bien de luxe…

Les biens de prestige avec vue mer

Même si la clientèle étrangère n’était pas présente en France à cause de la crise sanitaire, le marché de l’immobilier de luxe est dynamique. 1,5 million d’euros, c’est le prix moyen, d’un bien de prestige. Le prix moyen au m2 est de 8 871 euros.
Dans le Sud-Ouest ou dans le Sud-Est les prix des biens haut-de-gamme augmentent. Par exemple, en Gironde, on relève +55% de hausse et dans les Pyrénées-Atlantique, on parle de +45% de hausse. Un logement qui bénéficie d’une vue mer voit sa plus-value exploser. En effet, cette dernière peut monter jusqu’à +34% sur tout le littoral. Sur la côte Atlantique, elle a même atteint +56% pour les biens en première ligne.

Le littoral français

Le littoral français est très attractif est attire de plus en plus de français chaque année mais en termes d’immobilier de luxe, l’Île-de-France reste devant. Les acquéreurs fortunés cherchent d’abord dans la capitale avant d’investir sur le littoral français. De plus, quand on parle d’immobilier de prestige, la France reste le pays le plus attractif, à l’échelle européenne. Le Portugal en deuxième position et la Suisse en troisième.

Les logements de luxe avec piscine

Sur la Côté d’Azur, un bien de prestige avec une piscine a une valorisation de 16%. Le prix moyen du m2 est de 12 300 euros dans le Golfe de Saint-Tropez et à 11 460 euros vers Cannes.

Le marché de l’immobilier de prestige reste stable

Les acquéreurs et les vendeurs trouvent refuge, encore une fois, dans la pierre. Ces derniers pensent que c’est un placement sécurisé même après la crise sanitaire. Pour certains acquéreurs, le marché de l’immobilier de prestige aurait même gagné en attractivité. Les vendeurs sont encore plus positifs que les acquéreurs. Tous ceux qui ont un projet de vente dans les six mois, souhaitent investir dans l’immobilier de prestige par la suite.
Ce secteur n’a pas été touché par les récents évènements et gagne de l’attractivité.