État des lieux du marché immobilier d’habitation

Share
30/06/2021
Prospection immobilière

 

Les récents événements (crise sanitaire, confinements, COVID19…) n’ont pas aidé les français dans leur projet immobilier. Depuis quelques jours, que ce soit à l’achat ou à la vente, tous les projets repartent à la hausse !

Le pouvoir d’achat des français

Depuis quelque temps, tous les indicateurs s’améliorent, le taux de vaccination augmente, le nombre d’hospitalisation baisse… Les porteurs de projet immobilier sont de retour et 24% des futurs acheteurs pensent avoir un pouvoir d’achat plus conséquent dans les 6 mois à venir. Du côté des vendeurs, 21% présument que leur pouvoir d’achat va augmenter sur la même période.
Les investisseurs locatifs sont aussi très positifs pour la suite, puisque 33% des français qui vont investir dans la pierre locative voient leur pouvoir d’achat s’améliorer.

Les français ont retrouvé confiance dans leur projet immobilier

Pour 6 français sur 10, leur projet immobilier, que ce soit l’achat d’un bien ou la vente du leur, ira au bout ! Ils doutent de moins en moins. La crise sanitaire n’a pas aidé les individus à avoir confiance et ils ne voyaient plus leur projet immobilier aller jusqu’à la fin… Pour les acheteurs, 62% ont confiance dans la concrétisation de leurs plans. Il en est de même pour les vendeurs dans la réalisation de leurs démarches.

La hausse des prix se poursuit

Malgré les plusieurs confinements, la crise sanitaire, les couvre-feux, les restrictions en tout genre, les prix des logements ne cessent pas d’augmenter. Sur un an, le prix au mètre carré a augmenté de 5% pour arriver à 3 605 euros. Pour les ménages, cette flambée est loin de se terminer. Les vendeurs et les acquéreurs sont de plus en plus nombreux à y croire. Ils vont, par ailleurs, prévoir une revalorisation du marché.

Le marché de l’immobilier hexagonal est hyper tendu 

En effet, les professionnels de l’immobilier craignent une pénurie de logements dans beaucoup de territoires. La demande reste forte alors que l’offre se fait rare. De plus, les individus n’osent plus négocier. ⅓ des futurs acheteurs supposent que le nombre de biens à vendre va diminuer dans les prochains mois. La tension du marché est bien renforcée…

Les vendeurs sont les maîtres du jeu !

Comme nous l’avons vu précédemment, on est sur un marché en pénurie avec une demande forte. Les vendeurs ont la main, et ils le savent. Ils peuvent donc choisir le meilleur dossier parmi les nombreux acquéreurs qui veulent le bien immobilier. Les propriétaires-vendeurs ne sont pas prêts à baisser le prix de vente si leur logement n’a pas de candidat, dans les trois mois qui suivent l’annonce !