Quels sont les critères pour estimer un bien commercial ?

Share
05/02/2020
Bureaux

 

Le prix d’un bien commercial et d’un logement ne se calcule pas de la même façon, ces biens ont donc des critères différents. Pour vous aider à bien estimer votre bien commercial et à ne pas oublier certains éléments, nous vous avons préparé une liste des principaux critères !

La localisation 

La localisation est l’un des premiers critères pris en compte. Le prix de votre bien va varier en fonction du coût du mètre carré de votre ville. Il est important d’être particulièrement précis car les tarifs changent de quartier en quartier. De plus, est pris en compte la proximité des transports en commun, mais aussi d’autres commerces. C’est donc tout à votre avantage si votre bien est facile d’accès avec de nombreux commerces qui l’entourent. Non seulement vous aurez une plus grande demande, mais vous pouvez également vendre votre bien à un prix plus élevé. 

Les projets urbains de la commune et le potentiel économique

Les projets urbains de la commune et le potentiel économique peuvent également être un atout. Il est important d’être au courant des futurs aménagements de sa ville (que vous pouvez trouver facilement dans le Plan Local d’Urbanisme) qui pourrait intéresser vos futurs acheteurs et augmenter le prix de votre bien. De plus, une ville qui accueille de nombreuses entreprises et favorise leurs développements est plus convoitée qu’une ville où le taux de chômage est élevé. 

Les atouts du bien commercial

Les atouts de vos locaux tel que des places de parking, des espaces de stockage ou encore la possibilité de diviser ou agrandir la surface totale sont des éléments qui jouent grandement en votre faveur. Des bureaux au deuxième étage dans une rue calme auront plus de valeur que des bureaux au premier étage d’une rue bruyante. De même si l’immeuble possède un ascenseur et une salle de sport. C’est ce que l’on appelle la commodité à l’usage, elle donne de la valeur à votre bien. Il ne faut pas l’oublier lors de votre estimation ! Quant à la possibilité d’agrandissement et de division de l’espace, elle permet au futur acheteur de faire un changement de destination. Le futur acheteur pourra donc modifier son activité s’il le souhaite, ce qui est un avantage non négligeable. 

L’état du bien

L’état du bien est évidemment pris en compte lors d’une estimation. Un local neuf vaudra plus cher que s’il a besoin de rénovations. Pour vous donner quelques chiffres, un bien qui a besoin de rénovations se vend 10 à 30% moins cher qu’un bien qui vient d’être refait à neuf. Nous parlons ici de l’état du bien et non de son ancienneté. En effet, les immeubles anciens type haussmannien à Paris, par exemple, sont très convoités et valent  (lorsqu’ils sont rafraîchit) plus cher que du neuf.

Pour récapituler, il est important de prendre en compte : la localisation, Les projets urbains de la commune et le potentiel économique, les atouts du bien commercial ainsi que son état. Nous espérons que cela vous aura aidé à mieux comprendre comment un bien commercial est estimé, et mettre toutes les chances de votre côté !